Mexique-Les proches des 43 étudiants veulent une nouvelle enquête

le
0

MEXIQUE, 25 septembre (Reuters) - Les parents des 43 étudiants enlevés et sans doute massacrés il y a un an au Mexique ont réclamé jeudi une nouvelle enquête internationale deux semaines après un rapport d'experts mettant en doute la version officielle des autorités mexicaines. Les familles ont rencontré le président Enrique Pena Nieto qui leur a proposé de créer une nouvelle unité au sein du parquet pour enquêter sur les personnes disparues. Mais il n'a ni autorisé une nouvelle enquête internationale ni promis de vérifier le travail des enquêteurs mexicains. Les 43 étudiants ont disparu le 26 septembre 2014 à Iguala dans l'Etat de Guerrero après une manifestation qui a donné lieu à des affrontements avec les forces de l'ordre. Commandité par la Commission interaméricaine des droits de l'homme et élaboré par des enquêteurs venus du Chili, de Colombie, du Guatemala et d'Espagne, le rapport d'experts remet en cause l'affirmation principale du gouvernement mexicain, à savoir que les étudiants ont été incinérés dans une décharge. "Ceci n'a jamais eu lieu", a dit à journalistes Carlos Beristain, l'un des enquêteurs, citant des preuves rapportées de Cocula, la ville où les corps des étudiants sont censés avoir été réduits en cendres. "Il faudrait réorienter l'enquête à partir de ces faits." L'incapacité des autorités à trouver les auteurs des crimes, voire à convaincre les Mexicains qu'elles menaient une enquête rigoureuse a entamé la réputation d'Enrique Pena Nieto. (Lizbeth Diaz; Benoît Van Overstraeten et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant