Mexique : les 43 étudiants disparus «assassinés et brûlés»

le
0
Mexique : les 43 étudiants disparus «assassinés et brûlés»
Mexique : les 43 étudiants disparus «assassinés et brûlés»

Tragique épilogue dans l'affaire des étudiants disparus du Mexique. Des membres présumés d'un groupe criminel ont avoué avoir tué «plus de 40» étudiants portés disparus depuis le 26 septembre et avoir brûlé leurs cadavres, a annoncé vendredi procureur général de la justice mexicaine, Jesus Murillo Karam.

Trois des suspects ont indiqué que les étudiants ont été tués après qu'ils leurs aient été livrés par des policiers liés au groupe criminel des Guerreros Unidos, entre les villes d'Iguala et de Cocula, dans l'Etat de Guerrero (sud-ouest du Mexique), a ajouté le procureur général. Des restes carbonisés des cadavres ont été déposés dans des sacs en plastique puis jetés dans une rivière proche, a-t-il précisé.

Jesus Murillo Karam a toutefois souligné qu'il serait difficile d'identifier les restes carbonisés et que les autorités vont continuer à considérer que les étudiants sont disparus, jusqu'à ce que des tests ADN confirmes les identités. Selon les aveux, les corps ont été brûlés avec de l'essence, sur des bûchers de bois et de plastique, lors d'une opération qui a duré 14 heures, a poursuivi le procureur général. «Le feu a duré de minuit à 14h00 le lendemain. Les criminels n'ont pas pu manier les corps pendant trois heures en raison de la chaleur», a-t-il détaillé.

VIDEO. Mexique : des suspects avouent avoir tué plus de 40 étudiants

Les familles attendent les résultats ADN d'experts indépendants

Les suspects ont ensuite brisé les restes avant d'en remplir des sacs en plastique et de les jeter dans une rivière. Ils n'ont pas donné de chiffres précis sur le nombre d'étudiants concernés, mais l'un d'entre eux a affirmé qu'ils étaient plus de 40. Avant sa conférence de presse, le procureur général avait livré ses informations aux familles. Mais celles-ci ont déjà fait savoir qu'elle ne croiraient pas que les jeunes aient été tués avant les résultats d'experts ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant