Mexique : le favori de la présidentielle en difficulté

le
0
Le candidat du PRI, Enrique Peña Nieto, est mis en cause dans des scandales de corruption.

Un mouvement étudiant qui essaime contre Enrique Peña Nieto, des révélations plus qu'embarrassantes sur la manière dont il a corrompu la plus grande chaîne de télévision du pays, des gouverneurs de son parti accusés de liens avec le narcotrafic... De forts vents contraires pourraient barrer la route du palais présidentiel à celui que tous les sondages déclaraient déjà vainqueur du scrutin du 1er juillet.

«Je suis prêt à répondre aux attaques», déclarait Enrique Peña Nieto ce dimanche, à quelques heures du second - et dernier - débat télévisé où il allait affronter ses trois adversaires. Il était bon de le préciser, car on l'imaginait aller sur le plateau comme à l'abattoir, après plusieurs semaines désastreuses pour sa campagne.

Un mois de crocs-en-jambe

Lors du premier débat, le 6 mai, le candidat du Parti révolutionnaire institutionnel (au pouvoir sans discontinuer de 1929 à 2000) était apparu ferme, sûr de lui. Il planait alors à 20 points

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant