Mexique : la mort est leur idole

le
0
REPORTAGE - Plusieurs millions de Mexicains vénèrent la Santa Muerte. Diabolisé par l'Église, ce culte est pourtant en pleine expansion.

Les odeurs de marijuana mêlées aux effluves de mescal emplissent la rue. Sous l'effet des joints et des rasades d'alcool d'agave, les yeux des dévots brillent d'une lueur inquiétante. Dans la rue Alfarería, au c½ur du quartier de Tepito, le soleil décline et les ombres s'allongent. Voilà des heures que les adorateurs de la Santa Muerte s'agglutinent devant la maison blanche à un étage située au numéro 12. Fébriles, les mains crispées sur une statuette de la sainte qu'ils plaquent contre leur c½ur, ils sont des milliers à attendre la grande prière qui se tient là chaque premier vendredi du mois.

Un à un, depuis la fin de la matinée, les fidèles défilent devant un squelette tenant une faux ornée de bijoux chatoyants et luxueusement drapé dans une robe couleur or: la Santa. Pour l'abriter de la ferveur des dévots, l'autel est protégé par une vitre. Enriqueta Romero, que tout le monde ici appelle Doña Queta, gardienne de l'autel, veille à la circulation

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant