Mexique : la malédiction des cartels

le , mis à jour le
1
En décapitant les têtes des principales organisations criminelles, les autorités ont malgré elles contribué au chaos. Photo d'illustration : El Chapo, le 22 mai 2014.
En décapitant les têtes des principales organisations criminelles, les autorités ont malgré elles contribué au chaos. Photo d'illustration : El Chapo, le 22 mai 2014.

Le timing est pour le moins regrettable : alors qu'il commençait lundi une visite d'État en France, le président mexicain Enrique Peña Nieto a trahi malgré lui une promesse qu'il avait faite à son pays. En effet, le 11 juillet, le baron de la drogue Joaquín « El Chapo » Guzmán s'est échappé de la prison d'Altiplano, près de Mexico, sa deuxième évasion en quatorze ans. Peña Nieto avait pourtant estimé que laisser s'échapper une nouvelle fois le chef du cartel de Sinaloa constituerait « une erreur impardonnable ».

Si embarrassante soit-elle, cette évasion est cependant susceptible de limiter les violences liées au trafic de drogue qui ont fait en 2014 plus de 20 000 morts et disparus. L'an dernier, le chef de l'État s'était vanté d'avoir fait passer de 18,6 à 13,1 le nombre des assassinats pour 100 000 habitants. Mais force est de constater que la répression des cartels a été un échec. En décapitant les grandes organisations criminelles, qui, tout en menant entre elles une guerre de territoires, « pacifiaient » en partie les zones sous leur contrôle, le gouvernement n'a fait qu'accentuer l'anarchie.

Désormais, ce sont les « cartelitos » (groupuscules au nombre de 45, selon les autorités) qui font régner la terreur pour se faire une place au soleil et alimentent la corruption généralisée dans le pays. Résultat : le gouvernement mexicain doit faire face à la défiance du peuple, première victime de la collusion entre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 le mercredi 15 juil 2015 à 10:49

    comme en 1930 aux USA, la fin de la prohibition est la seule solution...