Mexique : ces étudiants qui bousculent la campagne

le
0
Le mouvement, né d'une colère spontanée contre le candidat du PRI à la présidentielle mexicaine, Enrique Pena Nieto, essaime à travers tout le pays.

Envoyé spécial à Mexico

Ils s'appellent #yosoy132 (je suis le 132e), ils sont jeunes et viennent de donner plusieurs grands coups de pied dans le monde un peu trop figé de la politique mexicaine. Ce collectif d'étudiants a même réussi à organiser un «troisième» débat télévisé entre les candidats à la présidentielle du premier juillet prochain, même si seulement trois des quatre candidats étaient présents. Avec des moyens dérisoires, ils ont construit deux heures de programme de télévision où «pour la première fois, les candidats étaient obligés de s'en tenir au thème imposé par les organisateurs», se réjouit Carolina Munoz, doctorante mexicaine à l'Ehess de Paris.

Ce mouvement est né d'une colère spontanée des étudiants de l'université Iberoamericana. Le 11 mai 2012, le candidat du PRI (parti révolutionnaire institutionnel) favori des sondages, fait une visite qui s'annonce tout aussi ronronnante que d'habitude. Des questions posées à l'avance

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant