Mexique, Argentine, Brésil, Bolivie : ils sont Charlie

le
0
Une des nombreuses manifestations de soutien après le drame de Charlie Hebdo, ici à Mexico.
Une des nombreuses manifestations de soutien après le drame de Charlie Hebdo, ici à Mexico.

De l'autre côté de l'Atlantique aussi, le drame qui a touché Charlie Hebdo a ébranlé. La presse écrite et télévisée a largement couvert, parfois en direct malgré le décalage horaire, la suite tragique des événements. L'ensemble des présidences d'Amérique latine ont adressé un mot à François Hollande. Parmi eux, le chef d'État de la Bolivie, Evo Morales. Dans une interview accordée au Point.fr, il est revenu sur le drame : "Nous venons de la culture de la vie, de la culture du dialogue, de la vie en harmonie avec la terre mère. Nous croyons à une manière de vie en solidarité et en complémentarité." Et le président d'ajouter : "Nous ne pourrons jamais cautionner ces formes d'attaque, de politique et d'acteurs qui agissent contre la vie." Il ajoute avoir écrit à François Hollande afin qu'il "compte sur le soutien du monde entier". Le matin même, ce samedi, le quotidien La Razón, le premier titrage du pays, titre sobrement "Sept morts de plus" et consacre trois pages à ce drame. "Nouvelle journée de terreur en France" Partout en Amérique du Sud, l'attentat dont a été victime Charlie Hebdo et les suites tragiques ont été suivis, commentés, discutés. Au Chili, le CNN locale a consacré un long sujet à l'assaut contre les deux terroristes, hier, en reprenant des images des médias français. Le ton est à la sidération et à l'émotion. "Nouvelle journée de terreur en France", titre La Jornada au Mexique,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant