Meutre à Neuilly : un homme inflexible

le
0
Claude Dray, abattu dans la nuit de lundi à mardi dans son hôtel particulier de la villa Madrid, était décrit comme très généreux envers la communauté des israélites d'Oranie.

Tout le monde semblait s'être donné le mot, mercredi matin, à Neuilly-sur-Seine (92), dans le quartier abritant la coquette villa Madrid où le richissime homme d'affaires Claude Dray a été retrouvé tué à son domicile, mardi. «On ne dira rien» , martèle la plupart des riverains. Certains concèdent toutefois à marmonner une ou deux phrases: «C'était quelqu'un de discret, comme nous tous ici», glisse un habitant. «Vous savez, dans ce quartier, on ne se connaît pas, on ne se croise pas et c'est très bien comme ça», révèle un autre.

Claude Dray. (Crédits photo: DR)
Claude Dray. (Crédits photo: DR)

Il faut se rendre au bout de la tranquille voie privée, protégée par une barrière mais librement accessible à pied, pour tomber sur le grand hôtel particulier de Claude Dray, situé au numéro 16. La vaste demeure est bâtie sur quatre niveaux. L'homme d'affaires n'y résidait pas toute l'année, préférant profiter avec sa femme, Simone, de sa maison de Miami, en Floride, là où il a ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant