Meurtre de Maxime : un jeune mis en examen, un autre relâché

le
0
Ce suspect reconnaît avoir été présent sur les lieux où Maxime a été tué, mais nie être l'auteur des coups. Il a été placé en détention. Plus de 1000 personnes ont défilé samedi en mémoire du garçon.

Étouvans pleure l'un des siens. Samedi, plus de 1000 personnes ont défilé en silence dans ce village du Doubs en mémoire de Maxime, tué par arme blanche dans la nuit de mardi à mercredi. En tête de ce cortège parsemé de roses blances, des camarades de classe de l'adolescent ont porté un drap blanc sur lequel était écrit: «Maxime notre petit ange. On t'aime fort. Parti trop tôt». La famille du jeune homme, qui avait accepté le principe de cette marche blanche, était absente.

Sur le front de l'enquête, un jeune de 17 ans, qualifié de proche de la victime, a été présenté vendredi devant un juge d'instruction de Montbéliard et un mandat de dépôt a été requis contre lui. Il a été placé en détention. Reconnaissant avoir été présent lors du meurtre mais niant être l'auteur des coups mortels, il a toutefois été mis en examen pour assassinat. «La juge d'instruction a estimé avoir des éléments de préméditation», a souligné vendredi le procureur de Mon

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant