Meurtre de la joggeuse : un Britannique en garde à vue

le
0
Le suspect présenterait des blessures aux mains correspondant à des griffures de ronces. Or le bosquet où a été retrouvé la victime en était couvert. D'après France 2, son ADN correspondrait à celui trouvé sur la jeune femme.

L'inquiétude est persistante. Dans le quartier de Courbessac, à Nîmes, la population veut en savoir plus sur le suspect arrêté lundi soir par les services du SRPJ de Montpellier après le meurtre de Joudat Z. jeudi dernier.

En ville, le fait divers alimente toutes les conversations et l'annonce mardi matin de l'arrestation d'un suspect, et la perquisition de son domicile, en rajoute à la rumeur persistante qui s'est emparée de Nîmes. Vivant chez ses parents, âgé de 32 ans, le premier suspect, qui serait travailleur intérimaire, est décrit comme «bien inséré» par un voisin de la villa familiale cossue, équipée d'une piscine.

L'annonce d'une arrestation ne rassure cependant pas le quartier pour autant. «Depuis le début de la ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant