Meurtre d'Agnès : son établissement, le collège Cévenol, va fermer

le
0

L'établissement privé accuse un déficit de 375.000 euros et n'arrive plus à attirer suffisamment d'élèves. Un déclin qui s'est accéléré avec l'assassinat en 2011 d'Agnès Marin par un camarade violeur récidiviste.

«Le drame avec le décès de la petite Agnès Marin a été la cause déterminante de l'accentuation de ce déclin», reconnaît le président de l'Association. Le collège-lycée international cévenol du Chambon-sur-Lignon, théâtre en 2011 de l'agression et du meurtre d'une élève de 13 ans par un camarade de 19 ans violeur récidiviste, va fermer. Fondé par des protestants en 1938, l'établissement privé sous contrat de Haute-Loire ne pourra pas poursuivre son activité au-delà de cette année scolaire.

L'établissement, placé en redressement judiciaire en mai, était en difficulté avant la disparition de la lycéenne car il accueillait de moins en moins d'élèves. Mais l'assassinat d'Agnès a amplifié cette fuite des inscrits attirés par la réputation de plus en ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant