Meurtre d'Agnès : le collège-lycée Cévenol tente de se relever

le
0
L'établissement que fréquentaient Agnès et son meurtrier, à la pédagogie tolérante et alternative, connait de sérieuses difficultés financières depuis le scandale lié au meurtre et au viol de la jeune fille.

C'est l'histoire d'un idéal qui se confronte à ses limites. Niché au coeur d'une forêt de 16 hectares sans clôtures ni barrières, le collège-lycée Cévenol du Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire) domine le plateau auvergnat du Lignon, à 1000 mètres d'altitude. Cet établissement protestant se veut tolérant, ouvert, humaniste. «De la différence de chacun, créons une nouvelle richesse» est la devise du collège-lycée privé sous contrat.

Fondé par deux pasteurs à la veille de la Seconde Guerre mondiale, le Cévenol a caché de nombreux enfants juifs pendant l'occupation. Toujours ancré dans une tradition d'accueil, le Cévenol accepte aujourd'hui des enfants de tous les horizons et de tous milieux sociaux, autant d'enfants d'expatriés (30 nationalités y sont re...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant