Meurtre d'Agnès : «J'aurais opté pour le maintien en prison»

le
0
Le placement du jeune homme au collège-lycée Cévenol avait surpris plusieurs professionnels de la justice. Avec une vidéo BFMTV

Le cas de Mathieu, 17 ans, mis en examen pour viol en août 2010 et rescolarisé fin novembre 2010 après avoir passé quatre mois en détention provisoire, est-il exceptionnel? Combien de mineurs mis en cause dans des affaires criminelles se trouvent «réintégrés» dans le circuit classique de l'Éducation nationale en attendant d'être jugés? Le drame du Chambon-sur-Lignon a mis l'accent sur ces questions.

«Si ce jeune homme avait été mis dans un centre d'éducation fermé, il n'aurait pas été là, il n'aurait pas tué Agnès», a logiquement réagi le grand-père de la jeune fille de 13 ans, Armel Marin, sur BFMTV. En fin de journée, après une réunion à Matignon, le garde des Sceaux, Michel Mercier, a annoncé que, dorénavant, tout mineur «ayant commis un crime sexuel particulièrement grave doit être placé en centre éducatif fermé» .

Vidéo BFM. Désolé, cette vidéo n'est pas disponible sur votre appareil. brightcove.createExperiences(); Plus d'infos

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant