Metz : une opération de l'appendicite tourne au drame

le
2
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

Corentin, 11 ans, est décédé samedi dernier après avoir été admis dans une clinique de Metz pour une opération de l'appendicite. Selon Le Républicain Lorrain, l'autopsie aurait révélé que l'aorte du jeune garçon a été partiellement sectionnée lors de cette banale intervention.Le parquet de Metz a ouvert une information judiciaire contre X après le décès de l'enfant, survenu le 1er novembre dans la clinique Claude-Bernard. L'établissement privé compte 259 lits, dont 93 pour la chirurgie générale et spécialisée."Au final, les parents vont enterrer leur enfant"Selon le site Loractu, Corentin se serait plaint de maux de ventre à plusieurs reprises. C'est pourquoi il a été admis vendredi 31 octobre pour une opération de l'appendicite, qui connaissait un début d'infection. La clinique Claude-Bernard a réagi dans un communiqué, affirmant qu'une "enquête médico-administrative est en cours. Nous pensons à la famille, que nous assurons de tout notre soutien. Nous réservons nos réponses à l'enquête et la famille", sans donner de précision sur le drame.Quant à la famille, elle est sous le choc. Son avocat, Maître Marc Baerthelé, a expliqué sur France Bleu que "les parents ont vu partir l'enfant vers 10 ou 11 heures. On leur avait dit que trois quarts d'heure plus tard, ce serait réglé. Or, à 17h30 il était toujours au bloc". "Personne n'arrive à comprendre comment l'aorte ou le foie peut être touché dans une...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • birmon le samedi 8 nov 2014 à 10:58

    Nul n'est infaillible, même le meilleur des chirurgiens. Un acte chirurgical n'est jamais bénin.

  • frk987 le samedi 8 nov 2014 à 10:35

    Toute intervention chirurgicale a des risques potentiellement mortels, j'ai failli y rester d'une appendicite....Et pourtant le chirurgien n'y était vraiment pour rien.