Metz, oasis de Moselle

le
0
Metz, oasis de Moselle
Metz, oasis de Moselle

À peine présenté, le nouveau sponsor du FC Metz a créé un incroyable imbroglio. Car quand les Tchadiens, dont le pays est dans une situation catastrophique, ont vu certains de leurs ministres fêter l'arrivée du logo du pays sur les maillots messins, des dents ont grincé. Et de Metz à N'Djaména, chacun a dû apporter des éclaircissements pour calmer la grogne.

Les costumes sont bien ajustés, la clique bien disposée autour du président Bernard Serin, et les maillots parfaitement présentés face aux photographes. Les sourires, eux, ne sont pas de sortie. Mais ce samedi 27 août, la délégation tchadienne avait fait le déplacement jusqu'à Metz pour serrer des mains et faire des affaires, pas pour rigoler. Autour de Bernard Serin, ce sont deux membres du gouvernement du Tchad qui posent sérieusement, avec leur maillot entre les mains, comme s'ils venaient de signer au club. À sa gauche, Mariom Betel, en charge du portefeuille de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs, qui dévoile le côté face du maillot, et donc le nouveau sponsor du FC Metz : un " Tchad, oasis du Sahel " posé en plein milieu du vêtement, en dessous du logo de la Moselle et de la croix de Lorraine. Et à sa droite, Baïdi Lomey, ministre des Mines, de la Géologie et des Carrières, dont on se demande en quoi son ministère est concerné par le deal, et qui montre la tunique messine floquée à son nom et d'un numéro 57 de circonstance. Avec juste en dessous du numéro, à nouveau, un " Tchad, oasis du Sahel " bien visible. Nous sommes le samedi 27 août, juste avant la rencontre face à Angers, et les nouveaux associés sont en train de présenter le nouveau sponsor du FC Metz, qui décorera les équipements du club pour les trois années à venir. Avec ce sigle de l'office de tourisme du Tchad, Metz devient le troisième club français à être sponsorisé par un État, après le PSG par le Qatar et Lens par l'Azerbaïdjan, et l'affaire aurait pu en rester là. C'était sans compter sur une contestation bruyante au Tchad, poussant tout ce petit monde à multiplier les explications.




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant