Metz : Hinschberger remplace Riga

le
0
Metz : Hinschberger remplace Riga
Metz : Hinschberger remplace Riga

C'est désormais officiel, Philippe Hinschberger est le nouvel entraîneur de Metz (L2). Il remplace José Riga qui a été démis de ses fonctions.

Après s’être séparé de José Riga, qui était en poste depuis l’été dernier, Metz vient d’officialiser l’arrivée de son successeur. Et sans surprise, il s’agit de l’expérimenté Philippe Hinschberger (53 ans). Libre de tout engagement, l’ancien coach de Louhans-Cuiseaux, de Niort, du Havre, de Laval et de Créteil revient aux sources puisqu’il a notamment fait ses classes d’entraîneur au centre de formation de l’actuel sixième de Ligue 2.

« Nos résultats actuels ne sont pas à la hauteur, il nous reste quatre mois pour remplir nos objectifs qui restent inchangés, explique Bernard Serin, le président des Grenats, qui a aussi annoncé sept départs espérés pour le Mercato d’hiver et peut-être une ou deux recrues. Avec Philippe, nous nous connaissons depuis plus de 30 ans et j’ai toute confiance dans ce choix. Il connaît parfaitement la Ligue 2. Je suis ravi de faire ce cadeau de Noël à nos supporters car je pense qu'ils seront ravis de voir la nomination de Philippe. Nous allons continuer à développer notre projet avec des principes de jeu inchangés. Dans le staff, Christophe Marichez conserve son poste, José Jeunechamps et Bernard Smeets termineront la saison à Seraing. »

Alors que les coéquipiers de Yeni Ngbakoto restent sur quatre défaites de rang, toutes compétitions confondues, les Mosellans fondent de gros espoirs sur le retour de cette ancienne figure du club (483 matchs joués entre 1978 et 1992). « Entraîner le FC Metz est un honneur pour moi, et je pèse mes mots, c’est une grande fierté, explique le natif d'Algrange qui se sait attendu au tournant. Je suis un Messin, je suis un enfant du club. J’ai fait mes premières armes en tant qu’entraîneur au centre du club. Malgré un élan de sympathie aujourd’hui qui accompagne ma venue, je sais que je serai jugé par les résultats. J’ai compris ce que le président Serin veut inculquer à son club, avec une passerelle importante avec la formation. Je suis entièrement à la disponibilité du club pour relever ce challenge. » Avec une longueur de retard sur le podium, les Messins sont évidemment dans le coup pour la montée. Mais la pression est désormais sur Philippe Hinschberger.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant