Metz enfonce Toulouse, Montpellier veut jouer l'Europe

le
0

Toulouse voit rouge après sa défaite à Metz, Lille et Montpellier mettent la pression à Bordeaux pour une place en l'Europa League. Bref, la Ligue 1, sur son 31.

  • Metz/Toulouse : 3-2 Buts : Maïga (25e et 42e, 54e) pour les Grenats // Ben Yedder (22e), Doumbia (90e) pour le Téf'
    A deux points du premier non-relégable, les ouailles de Dominique Arribagé ont encore quelques raison de croire au maintien. Les Messins eux, vont sans doute réaliser le fameux ascenseur. Les hommes d'Albert Cartier jouent donc sans pression. A la 5ème minute, Pesic tente une magnifique Maradona (la main, pas le slalom sur les 11 joueurs), et récolte un carton jaune. Les Toulousains poussent et Jean-Armel Kana-Biyik (qui n'est pas le seul homme à avoir un combo nom-prénom composé au TFC) offre une somptueuse ouverture à Pesic qui centre pour Ben Yedder. L'attaquant toulousain termine la contre attaque à bout portant. Conscients qu'ils sont quasiment assurés de jouer les vendredis l'année prochaine, les Messins se lâchent et Maïga égalise à la 25ème minute. A la 40ème, Maïga claque un doublé, d'une belle frappe sous la barre de Ahamada. Puis un triplé, pour Modibo qui glisse le ballon entre les jambes du gardien toulousain. Les joueurs d'Arribagé finiront la rencontre à 10 après l'exclusion de Tisserand. A la 90ème, Doumbia ravive la flamme toulousaine sur un coup de tête. Mais les hommes d'Albert Cartier terminent le match tranquillement, en jouant la montre. Une victoire que les Grenats attendaient depuis le 1er novembre.


  • Nice/Evian TG : 2-2 Buts : Bosetti (46e), Eysseric (68e) pour le Gym // Nounkeu (17e), Thomasson (78e) pour l'ETG
    Contre Lyon, les Niçois ont mis un terme à quatre défaites consécutives. 16ème, les hommes de Dupraz connaissent eux par coeur la lutte pour le maintien. La saison passée, l'équipe la plus cosmopolite de Ligue 1 s'était maintenue à la dernière journée, au nez et à la barbe de Sochaux. A la 8ème minute, sur une relance affreuse du fils Puel, le gardien niçois fauche Clark N'Sikulu. Daniel Wass le frappe tout mollement et donne l'occasion à Pouplin de se rattraper. Wass ist das?! Dix minutes plus tard, Kevin Gomis découpe Abdallah qui s'en sort sans blessure. "Abdallah moi ça va". Wass décide de se faire pardonner et offre un caviar à Nounkeu qui marque d'un magnifique coup de tête. Dans les arrêts de jeu, le jeune bizut Benrahma réalise un superbe passement de jambes et sert Bosetti qui conclut d'un...





  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant