Metro France fait sa révolution Internet

le
0
Edouard Boccon Gibod, président de Metro France, est l'invité du Buzz Média Orange-Le Figaro.

Sur le marché des quotidiens gratuits, la course à la distribution a été lancée par Direct Matin, qui a franchi le seuil du million d'exemplaires, suivi par 20 Minutes. Metro, avec ses 760 000 exemplaires, va-t-il suivre cette course ? «Nous ne suivrons pas cette course à la diffusion. Notre volonté est de construire une audience plutôt que de distribuer du papier. Nous avons donc décidé de doubler le nombre de villes couvertes par Metro. Nous passerons à trente villes de plus de 100 000 habitants contre une quinzaine aujourd'hui. Ce qui m'importe, c'est d'accroître la couverture de la population urbaine qui est notre cible aujourd'hui», explique Edouard Boccon-Gibod, le président du quotidien gratuit. Accroître la couverture engendre un coût supplémentaire, sachant que la distribution du quotidien gratuit représente 30% des frais. «Il faut supporter une augmentation du coût de distribution, c'est pourquoi je ne crois pas qu'il faille rajouter des exemplaires

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant