Météo : où est passé l'hiver ?

le , mis à jour à 09:29
8
Météo : où est passé l'hiver ?
Météo : où est passé l'hiver ?

S'emmitoufler dans une doudoune, souffler dans ses mains pour réchauffer ses doigts engourdis... Souvenez-vous, c'était le genre de chose que l'on faisait habituellement à la mi-décembre. Mais depuis 2011, la France connaît pour la cinquième année consécutive un début d'hiver peu rigoureux. Et celui-ci est particulièrement doux, comme une caresse de printemps. Hier, les poiriers étaient en fleur dans le jardin du Luxembourg, les roses en bouton en Normandie et le thermomètre affichait 22,8° C à Saint-Jean-de-Luz (Pyrénées-Atlantiques).

« En Bretagne, on peut encore manger des fraises car elles ont repoussé et, sur ma terrasse, la glycine n'a pas encore perdu ses feuilles », constate, un peu éberlué, Frédéric Decker. Alors que les températures devraient rester très élevées au cours des dix prochains jours, le prévisionniste de Meteonews fait le pari que le record mensuel de douceur de l'an 2000 (8,3° C en moyenne) sera battu.

Un vaste anticyclone

« Ce mois de décembre 2015 sera l'un des plus doux depuis le début du XXe siècle », pronostique Frédéric Nathan, qui officie à Météo France. Un vaste anticyclone nous protège depuis novembre, aspirant l'air chaud en provenance des zones intertropicales. Alors que les experts américains du climat pensent que 2015 sera sans doute l'année la plus chaude de l'histoire moderne, la hausse du mercure mondial peut-elle expliquer ces Noëls au balcon à répétition dans l'Hexagone ?

« La France a déjà connu en décembre 1934 une situation similaire et cela fait partie de la variabilité naturelle du climat, poursuit Frédéric Nathan. Mais le réchauffement climatique contribue sans doute à ce que les masses d'air soient encore plus chaudes aujourd'hui qu'elles ne l'auraient été il y a quatre-vingts ans et c'est pourquoi beaucoup de records de douceur risquent de tomber. » Une aubaine pour les cafés qui font encore le plein de clients en terrasse et les glaciers ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 12 mois

    Quant au climat ça se mesure en milliers d'années, pas en en décennies (décades diraient nos journaleux finement lettrés !!!).

  • frk987 il y a 12 mois

    1956 : douceur incroyable de décembre et janvier....et record polaire en février !!!!!

  • frk987 il y a 12 mois

    Attendez janvier et surtout février...puis on reparle du problème. hélas quand décembre est doux le pire est à craindre.......signé : 64 hivers à mon palmarès. Ce qui à l'échelle climatique est une fraction de seconde.

  • M1961G il y a 12 mois

    le réchauffement climatique est une chance car notre facture énergétique pour se chauffer va baisser énormément . d'ailleurs , isoler son logement ne sert plus à rien car plus d'hiver , plus besoin d'isoler . hollande nous a spolier depuis 4 ans , alors si on peut récupérer quelques centaines d'euros , c'est du bonheur . de plus si on chauffe moins , c'est moins de co2 . la planête est intelligente et se regènérera d'elle même .

  • vmcfb il y a 12 mois

    Pas de chance à l'heure où le fuel est si bon marché...

  • dotcom1 il y a 12 mois

    Un hiver doux, c'est des dizaines de vies sauvées, celles de SDF qui ne meurent pas dans les rues. C'est une formidable nouvelle pour ceux qui n'ont pas un glaçon à la place du coeur.

  • fpelu il y a 12 mois

    L'hiver, n'est pas commencé!!

  • odnaz il y a 12 mois

    Déjà les effets de la COP21 c'est formidable ! Ils sont forts ces écolo-scientifico-politiques pour régler le chauffage. 1) on n'est que le 18 décembre 2) on a déjà connu des hivers doux : un vieux dicton ne dit-il pas "Pâque aux grisons, Noël au balcon" ? Alors arrêtons de laver le cerveau des gens .... insidieusement .... gros comme une vache dans un couloir.