Météo France: «Ils se prennent pour les maîtres du temps»

le
0
Les collectivités sont aujourd'hui quasiment clientes exclusives de l'établissement public alors que le marché a été libéralisé depuis 1970.

Mercredi 8 décembre 2010. Le nord de la France est bloqué par la neige et doit faire face à une immense pagaille dans les transports. La responsabilité de Météo France qui a sous-estimé l'événement est vite avancée. Pourtant, trois établissements privés, Météo Consult (filiale du groupe Figaro), MeteoGroup et Agate-Addime avaient prévu l'importance du phénomène et même prévenu leurs clients plusieurs jours auparavant. Une alerte que n'ont pas entendue les services de l'État.

Les collectivités sont aujourd'hui quasiment clientes exclusives de l'établissement public dans un marché libéralisé par la force des choses à la fin des années 1970 par Elf Aquitaine, qui avait été la première entreprise française à acheter de l'information ailleurs que chez Météo France. «On a l'impression de prêcher dans le désert, explique Patrick Merlière, le directeur d'Agate-Addime, un bureau privé d'expertise météo. Il nous arrive d'avertir en vain d'un système cl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant