Météo : fin de la vigilance orange, des routes coupées en Haute-Savoie

le , mis à jour à 15:10
0
Météo : fin de la vigilance orange, des routes coupées en Haute-Savoie
Météo : fin de la vigilance orange, des routes coupées en Haute-Savoie

Météo France a annoncé ce samedi matin la fin de la vigilance orange pour pluies et inondations dans les départements de l'Ain, de l'Isère, de la Savoie et de la Haute-Savoie. «La perturbation qui a apporté de fortes précipitations sur les massifs du Jura et des Alpes s'éloigne désormais de nos frontières et les précipitations cessent», a indiqué Météo France dans son bulletin de 10 heures.

Depuis vendredi, les cumuls de pluie sur le secteur ont atteint 140 mm à Chézery (Ain), à Valmorel et Aillon-le-Jeune (Savoie), 160 mm au Verney (Isère), 175 mm à Thônes et 190 mm aux Gets (Haute-Savoie). L'autoroute A43 a également été momentanément inondée et coupée à la circulation dans les deux sens à Châteauneuf (Savoie) pendant 40 minutes en début de matinée. La circulation était également perturbée sur plusieurs axes routiers suite à des glissements de terrain, inondations ou éboulements sans gravité, en Savoie à Randens (RD72), La Giettaz (RD132) et Ugine (D1212), de même qu'à Mizoën (D25) et Sarcenas (RD57) en Isère.

Coulées de boue et glissements de terrain

En Haute-Savoie, les intempéries ont provoqué dans la nuit des coulées de boue et des glissements de terrain. Selon France Bleu Pays de Savoie, les secteurs du Haut-Chablais, de Sallanches et des Aravis ont été particulièrement touchés. Une réunion de crise était en cours ce samedi matin à la préfecture de Haute-Savoie. Une reconnaissance par hélicoptère a confirmé la décrue des cours d'eau. 

Depuis vendredi 17 heures et jusque samedi matin 7 heures, les pompiers ont effectué quelque 250 interventions et les gendarmes 43. Les secours ont procédé à des évacuations très localisées mais aucun des évènements n'a mis en péril la population. Les services du ceinseil départemental poursuivent leurs patrouilles sur le réseau routier. Le SDIS (Service Départemental d'Incendie et de Secours) a mis en place cinq postes de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant