Météo : deux jours pour en profiter !

le , mis à jour à 08:34
0
Météo : deux jours pour en profiter !
Météo : deux jours pour en profiter !

L’été aurait-il poliment attendu d’être célébré hier soir pour s’installer sur le pays ? Oui, et ça fait du bien ! Adieu la grisaille et bonjour les verres en terrasse et les tenues légères. Dans le Sud-Ouest, le thermomètre flirtera cet après-midi avec les 35 °C. A Paris, la température avoisinera les 30 °C, soit un bond de 7 °C par rapport à hier. Un grand écart qui se faisait attendre. Après un printemps des plus maussades qui a rimé avec records de pluie, notamment dans la capitale, qui n’avait pas connu cela depuis un siècle, la chaleur fait une entrée « assez spectaculaire », pointe le météorologiste Guillaume Séchet.

 

Si l’on doit tout de même se méfier de ces changements brusques de température, il faut surtout en saisir l’occasion pour sortir sandales, lunettes et autres accessoires rangés au placard depuis des mois. C’est d’ailleurs le moment idéal pour renouveler sa garde-robe estivale puisque les soldes commencent aujourd’hui. Une aubaine pour les commerçants qui pourront enfin écouler leur stock de petites tenues : « Les clients attendent qu’il fasse beau pour acheter, explique cette responsable d’une boutique de prêt-à-porter parisienne. Ce temps, c’est vraiment un atout pour nous. » Même enthousiasme du côté des restaurateurs. « Les gens vont prendre d’assaut les terrasses, remarque Jean-Louis, patron du Bon Coin, dans le XVIIIe arrondissement de la capitale. Après un mois de pluie, ça va donner un peu de bonheur aux Parisiens et ça va évidemment faire du bien à la profession. » Cette arrivée fracassante de l’été sera malheureusement aussi brusque qu’éphémère. Si on pourra encore compter sur le beau temps demain, l’arrivée du week-end ira de pair avec une baisse des températures. Retour à la case départ puisqu’on reperdra 7 °C dans la moitié nord du pays. « On passe vraiment du coq à l’âne et cela devient même excessif », remarque Guillaume ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant