Météo : des seuils de canicule attendus de dimanche à mercredi

le
0
Météo : des seuils de canicule attendus de dimanche à mercredi
Météo : des seuils de canicule attendus de dimanche à mercredi

L'été déjà chaud va encore gagner 3 à 4°C de plus la semaine prochaine. «A priori, on devrait localement dépasser les seuils de canicule entre dimanche et mercredi dans certains départements», estime François Gourand, prévisionniste à Météo-France, ajoutant que «les fortes chaleurs» sont attendues dans l'Ouest, jusqu'à la Loire, et dans le Sud. Dans le Sud-Ouest, le thermomètre devrait monter jusqu'à 35°C, voire 38°C localement, avec des nuits au-dessus de 20°C. Dans le Nord sont attendues des températures autour de 33°C, voire 35°C localement, pour des nuits également autour de 20°C.

«Ce sont des températures largement au-dessus des seuils, et on peut dire qu'il y aura probablement des vigilances jaunes, peut-être orange localement», précise le prévisionniste de Météo-France, mais «rien à voir avec 2003 ou même juillet 2006 qui avait été très chaud. On ne sera pas du tout à ces niveaux-là !» D'ores et déjà, souligne-t-il, les températures actuelles sont environ 4°C au-dessus des normales saisonnières.

NOS PREVISIONS METEO

AUDIO. Après les fortes chaleurs, voici la canicule !

La définition de la canicule est très précise, ne se réduisant pas à un pic de chaleur. Il faut dépasser des seuils minimaux de température diurnes et nocturnes, établis département par département, durant au moins trois jours consécutifs. Au vu des informations de Météo-France, les préfets des départements peuvent alors passer au niveau d'alerte canicule et mettre en place un dispositif propre au département.

Chaque été depuis la canicule d'août 2003, qui a fait 15.000 morts, un "plan canicule" est mis en place pour informer et protéger les personnes à risque. Il comporte quatre niveaux, de la "veille saisonnière", activée depuis le 1er juin, à la "mobilisation maximale" déclenchée dans des situations exceptionnelles (pénurie d'eau potable...). La ministre ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant