Météo : des records de chaleur vont tomber

le
1
Météo : des records de chaleur vont tomber
Météo : des records de chaleur vont tomber

Sans crier gare, l'été, parfois, grille la politesse au printemps en s'invitant bien avant l'heure. Ce sera le cas ce mardi où une soudaine remontée d'air subtropical enveloppera la France de la Côte d'Azur aux frontières du Nord. Avec un mercure qui atteindra les 28°C à Paris et frôlera les 33°C dans le Sud-Ouest, inutile d'espérer une place en terrasse au restaurant si vous n'avez pas réservé. Crème solaire, éventail, lunettes noires... il faudra ressortir l'attirail du parfait juillettiste. Mais attention aux faux-semblants. Dès jeudi, ce sera la douche froide.

 

Un pic de chaleur provenant du Sahara

Dès le lever du jour, ceux qui ouvrent leurs volets tôt ce matin le long des côtes de l'Aquitaine et de la Méditerranée pourront voir leur thermomètre afficher 17. Et l'après-midi, il fera jusqu'à 28°C à Nîmes, 26°C à Montpellier et jusqu'à 33°C localement de Bordeaux jusqu'au bassin d'Arcachon. «Il est possible que l'on batte des records de température dans le Sud-Ouest», pronostique le prévisionniste Guillaume Séchet.

 

Des nappes phréatiques au plus bas

Ces beaux jours ne font pas les affaires des agriculteurs. Car après un hiver sec et un mois d'avril où la pluie a joué les filles de l'air, les deux tiers des nappes phréatiques affichent aujourd'hui un niveau bas à très bas. C'est ce qu'a indiqué lundi le Bureau de recherche géologiques et minières (BRGM). «La pluviométrie d'avril a été très déficitaire sur l'ensemble du pays, précise le BRGM. En moyenne sur la France, le déficit pluviométrique a été supérieur à 50 %.»

 

«Même si la fin du mois de mai était humide, la végétation boira tout dès qu'il pleuvra et la sécheresse est déjà bien installée en profondeur, constate Frédéric Decker, prévisionniste de MeteoNews. Le Poitou-Charentes, la Haute-Savoie, l'Anjou, la Haute-Normandie et tout l'est de la Bretagne sont concernés par des restrictions de prélèvements ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 il y a 5 mois

    On parle toujours des records de chaleur à venir, après coup on apprend qu'il a fait plus chaud il y a quarante ans.