Métaux précieux : l'or est l'ultime police d'assurance

le
0
Benjamin Louvet, gérant matières premières chez Ofi Asset Management. (© DR)
Benjamin Louvet, gérant matières premières chez Ofi Asset Management. (© DR)

A l'heure où l'or reprend son souffle après un début d'année en fanfare, certains s'interrogent sur la pérennité du mouvement d'appréciation du métal jaune. En cause : le changement de politique monétaire outre-Atlantique et la probable remontée des taux d 'intérêt par la Réserve Fédérale américaine (Fed). Le marché a en effet intégré la hausse de taux lors de la réunion de la banque centrale américaine du 15 mars qui, en faisant remonter les taux d'intérêt réels, rend l'or moins attractif.

Reste que selon nous, comme nous l'avons déjà évoqué à plusieurs reprises, une remontée franche des taux d'intérêt ne peut se faire qu'en cas de matérialisation d'une inflation sous-jacente, qui soit de nature à maintenir les taux d'intérêt réels à un niveau faible. Dans un tel contexte, l'or n'a historiquement pas pâti de la remontée des taux nominaux.

A l'heure où les taux d'intérêt remontent, qu'en est-il donc de l'inflation ? Celle-ci repart sensiblement aux Etats-Unis et se redresse même en Europe, avec des niveaux au plus haut depuis plus de quatre ans. Elle reste encore un peu en retard en Chine, mais la forte reprise des prix à la production dans ce pays devrait finir par impacter les prix à la consommation.

Rappelons que les prix à la production de l'Empire du Milieu ont progressé de 7,8% en février, au plus haut depuis

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant