MetaFensch, le cadeau de consolation aux ouvriers

le , mis à jour à 07:26
0
MetaFensch, le cadeau de consolation aux ouvriers
MetaFensch, le cadeau de consolation aux ouvriers

Surélevés sur des nacelles, des ouvriers font briller chaque centimètre de surface vitrée. C'est la première fois depuis bien longtemps que les anciens bâtiments généraux de l'ex-usine Lorfonte d'Uckange (Moselle), qui accueille depuis avril dernier une poignée de chercheurs ultra-spécialisés, sont bichonnés de la sorte. La raison de ce grand nettoyage automnal ? Il faut que tout soit prêt pour accueillir François Hollande. Car le président viendra à coup sûr faire le point ici à MetaFensch, dans ce centre de recherche et développement semi-industriel lancé fin 2014 et présenté par l'Etat comme un cadeau, une compensation malgré la fermeture des hauts-fourneaux de l'usine voisine de Florange.

 

Ici, 20 M€ ont été injectés pour lancer cette « start-up publique » dont l'ambition est de devenir un site à la pointe des innovations métallurgiques... Et créer par la même occasion de nouveaux emplois.

 

Pas d'embauches

 

Deux ans après le lancement, le bilan est mitigé. Huit personnes seulement y travaillent. Et encore, il s'agit pour la plupart de mutations, pas d'embauches. Des entreprises comme Safran, Eramet, Vallourec ou Ascometal les ont tout de même sollicités pour plancher sur des projets de recyclage plus qualitatif des matières premières. Ou encore de nouvelles technologies pour l'impression 3D, avec de la poudre métallique !

 

« On teste ici à l'échelle semi-industrielle des projets sur la transformation de l'acier, de l'aluminium, du cobalt ou encore du cuivre », explique Neill McDonald, directeur du site. Quid des répercussions sur l'emploi local ? Nulles pour l'instant. Mais des sociétés implantées dans la région — Ascot Industries et MetalValue — pourraient industrialiser cette technologie 3D. « Cela ne remplacera pas les plus de 600 postes supprimés à Florange, concède Neill McDonald. Mais cela pourrait recréer des dizaines d'emplois dans la vallée de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant