Mesures antiterrorisme : nouveau tour de vis dans les aéroports

le
0
Les audits réalisés dans les aéroports étrangers ont montré que les mesures strictes prises en France n'étaient pas forcément mises en oeuvre à l'autre bout de la ligne.
Les audits réalisés dans les aéroports étrangers ont montré que les mesures strictes prises en France n'étaient pas forcément mises en oeuvre à l'autre bout de la ligne.

La vigilance étant déjà au niveau maximal dans les aéroports au moment des attentats de janvier, un renforcement n'a pas été possible. En revanche, plus que les drames parisiens, les menaces d'attentat répétées des organisations terroristes incitent les autorités françaises à mettre en place de nouvelles normes de contrôle. Car, si le détournement d'avion est devenu difficile avec les portes de cockpit blindées, l'explosion - kamikaze ou non - de l'avion est particulièrement redoutée.

Actuellement, les postes inspection filtrage (PIF) des aéroports où sont contrôlés les passagers et leurs bagages de cabine sont équipés (ou en cours d'équipement) de dispositifs de détection d'explosifs. Dès le mois de mars, les détecteurs de traces d'explosifs vont être multipliés. Ces machines savent identifier les explosifs classiques et référencés. En revanche, les compositions artisanales qui sont bricolées et inventées à partir de composants trouvés dans le commerce sont plus difficiles à détecter par des scanners.

Des fouilles manuelles aléatoires

Aussi des fouilles manuelles aléatoires des bagages vont-elles être introduites lors du passage au PIF. Paul Schwach, directeur du transport aérien à la Direction générale de l'aviation civile (DGAC), a évoqué ces nouvelles mesures devant le BAR France (Board of Airlines Representatives), l'association qui regroupe 76 compagnies aériennes françaises et étrangères. Ces dernières...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant