" Messieurs, je déclare la FIFA officiellement créée… "

le
0

C'est à Paris le 21 mai 1904 que la FIFA a vu le jour. L'actuelle organisation tentaculaire aux 209 membres dirigés d'une main de fer par Sepp Blatter a débuté avec sept pays fondateurs et une visibilité sur le long terme très réduite C'était il y a 111 ans jour pour jour, une autre époque.

Aujourd'hui, le 229, rue St-Honoré dans le premier arrondissement de Paris accueille une boutique de vêtements assez chicos. Il y a 111 ans, à cette même adresse se trouvait le siège de l'Union des sociétés françaises de sports athlétiques, l'USFSA. Fondée en 1887, elle fut une importante organisation structurant le sport à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Dans l'Hexagone, mais pas seulement : c'est lors d'un congrès de l'USFSA en 1892 qu'un certain Pierre de Coubertin prononça le discours fondateur de la rénovation des Jeux antiques, qui se concrétisa quatre ans plus tard par les Jeux olympiques d'Athènes. C'est aussi l'USFSA qui coordonna la plupart des épreuves des Jeux de Paris en 1900. C'est donc une institution importante qui se trouve au 229, rue St-Honoré en ce printemps 1904, une époque où le sport de haut niveau, qui plus est international, n'en est qu'à ses balbutiements. À titre d'exemples, il n'y a donc encore eu que deux Olympiades organisée et le premier Tour de France de l'histoire s'est disputé l'été précédent, avec seulement cinq nations représentées C'est dans ce contexte qu'est créée la Fédération internationale de football association, en ce 21 mai 1904, au siège de l'USFSA, rue St-Honoré à Paris.

L'Espagne représentée par le Real Madrid


L'invitation avait été lancée par Robert Guérin, responsable de la section football à l'USFSA – section football qui, à l'époque, est loin d'être la plus populaire et partage l'affiche avec l'athlétisme, le rugby, le hockey sur gazon, la natation Journaliste du quotidien Le Matin, Guérin n'a que 28 ans à l'époque, mais n'a pas hésité à prendre sa plume pour soumettre aux différentes fédérations nationales en Europe en charge du développement du football l'idée de mettre en place une Fédération internationale. Son homologue aux Pays-Bas, Carl Anton Wilhelm, avait eu ce même désir avant lui, mais n'avait pas poussé plus loin cette envie en se heurtant au refus catégorique de la toute puissante Football Association britannique S'il reçoit également ce même refus, Guérin a tout de même un retour positif de la part de six représentants de pays, tous européens. Il s'agit d'associations, de fédérations, voire, dans le cas de l'Espagne, du club du Real Madrid, représentant d'un football national qu'il vient tout juste de structurer à sa propre initiative et dépêche un émissaire à Paris pour participer à cette réunion inaugurale. Les…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant