Messi torpille Villarreal.

le
0
Messi torpille Villarreal.
Messi torpille Villarreal.

Dans l'affiche de cette 21e journée de Liga, le FC Barcelone et Villarreal ont offert un vrai spectacle à tous les amateurs du beau football. Vainqueur du match des équipes en pleine bourre grâce à Lionel Messi (3-2), le Barça poursuit sa marche en avant.


Barça - Villarreal
(3-2)

Neymar (45'), Rafinha (53'), L. Messi (55') pour FC Barcelone , D. Cheryshev (30'), L. Vietto (51') pour Villarreal.


On joue la 55e minute de jeu dans l'antre du Camp Nou. Entre Villarreal et le FC Barcelone, la bataille du beau jeu fait rage, et les deux équipes se rendent coup pour coup. Les spectateurs en ont pour leur argent, mais le match ne va pas tarder à basculer dans le génie pur. Et qui dit génie, dit forcément Lionel Messi. Aidé par Jordi Alba et Luis Suárez, La Pulga se retrouve sur son pied droit à l'entrée de la surface. Sur son mauvais pied, l'Argentin aurait pu tenter la force, voire complètement foirer son tir. Mais non, Lionel Messi est quadruple Ballon d'or et possède deux mains à la place des pieds. D'un subtile enroulé que les fans du carré+R1 ne renieront pas, le numéro 10 ajuste Sergio Asenjo et place sa team devant au tableau d'affichage pour la première fois de la rencontre. Une seule fois suffira. Le Barça n'a pas craqué et reste toujours dans le sillage du Real Madrid. Comme dirait Kery James, le combat continue.
Cheryshev donne le la
Cette semaine, le dénouement des quarts de finale donnait l'opportunité aux deux équipes de se rencontrer au prochain tour. Jouant son match un jour avant, le Barça a pu récupérer davantage, ce qui n'empêche pas Luis Enrique de modifier son onze de départ. Ivan Rakiti? cède sa place dans l'entrejeu à Rafinha pour lui donner du temps de jeu, mais aussi l'opportunité de retrouver ses anciens potes de la Cantera, les frères Dos Santos, au moment d'entrer en file indienne sur le terrain. Si les sourires sont de sortie avant la rencontre, la pression est tout de même bien présente. En Catalogne, Villarreal se ramène avec un CV solide : invaincu depuis début novembre, fort d'un jeu collectif bien huilé et d'un attaquant en pleine confiance en la personne de Luciano Vietto. Le Barça le sait : plus que jamais, il va falloir envoyer du lourd face à l'équipe frisson du moment. Aux grandes œuvres,...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant