Messi promène son Barça à Eibar

le
0
Messi promène son Barça à Eibar
Messi promène son Barça à Eibar

Sous l'impulsion d'un Messi décisif, parfois génial, les Blaugranas ont préparé leurs deux grands rendez-vous de la semaine prochaine par une victoire facile face à Eibar (0-2). Mieux, l'Argentin prend les devants dans la couse au Pichichi et permet aux siens de consolider leur leadership domestique.

  • Eibar – FC Barcelone : 0-2
    Buts : Messi (31' et 55') pour le Barça.

    31 tours de cadran, soit autant de banderilles de Lionel Messi en Liga. C'est ce laps de temps qu'aura dû attendre Luis Enrique avant de souffler et d'assister à la prise de pouvoir de son capitaine d'un soir en tête de la course au trophée de Pichichi. Un pion de l'ouverture du score sur l'une des phases de jeu favorites de Cristiano Ronaldo, mais pas pour la Pulga et sa phobie passagère des penaltys. Puissant, croisé, son péno n'a laissé aucune chance à Jaime, moins chanceux que ses confrères Hart et Alvarez. Mais comme eux, il n'a pu faire jeu égal avec le leader de la Liga. Pied de nez à CR7 toujours, le diez argentin y est même allé de son doublé sur une tête plongeante suite à un corner, portant ainsi son total en Liga à 32 buts. Avec un onze largement modifié en prévision du huitième retour face à City, et surtout du Clasico dominical, le Barça s'est offert une préparation idyllique. Rarement inquiété derrière, il a su en garder sous le moteur pour ces prochaines échéances. Mieux, ce confortable succès permet aux Catalans de prendre provisoirement le large sur le Real Madrid et de distancer de neuf points le champion en titre colchonero. Un titre vers lequel la bande à Messi est lancée plein fer.
    Messi, garde champêtre de luxe
    Des tribunes en préfabriqués, des immeubles avec vue directe sur le rectangle vert et des supporters à quelques décimètres des juges de touche : le Stade Municipal d'Ipurua a tout de l'enceinte champêtre. Même avec son Mini Estadi, la réserve barcelonaise peut compter sur une affluence trois fois supérieure aux 5000 strapontins basques. Le déplacement de l'équipe fanion du FCB à Eibar révèle donc d'un voyage en terre inconnu. Tant et si bien qu'après leur double occasion précoce (2'), les hommes de Luis Enrique pataugent. Aux multiples ratés de Neymar s'additionnent le manque de maturité de Rafinha et Sergi Roberto, conjointement alignés au milieu de terrain pour faire souffler les Xavi, Iniesta et Mascherano. La défense, elle aussi remodelée face aux différentes suspensions des titulaires, reste solide derrière mais n'apporte que trop peu aux avants postes. Seul Messi, sur des éclairs individuels, agite le rythme de la rencontre et transperce les lignes adverses. A la frappe dans la surface, il profite de la malchance d'Ekiza qui...





  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant