Messi Old Boy

le
0

Pas de séquestration, ni d'inceste, ni de langue coupée, mais juste une carrière passée loin de chez lui, loin des siens. Et alors que le retour en Argentine en fin de carrière est plus que jamais en vogue, celui de Messi à Newell's fait son bout de chemin.

Ce n'est pas la première fois qu'on en parle. Leo a déjà évoqué plusieurs fois un possible retour aux sources. Pareil du côté de Newell's. Mais cet été, le mirage a commencé à se dessiner plus précisément. Ou du moins à se verbaliser réellement : "Je suis convaincu, comme nombre de mes collègues, que ça ferait date si nous arrivions à faire revenir le meilleur joueur du monde ici. Bien sûr, il faudra être prêt au niveau économique, institutionnel et des infrastructures. (...) Mais je crois que l'on peut donner l'envie à Léo Messi de revêtir à nouveau le maillot rouge et noir" rêve à haute voix Cristian D'Amico, vice-président de Newell's Old Boys, dans La Capital, quotidien de Rosario.

#Messi y #NewellsRosario en el mundo pic.twitter.com/trdH7lvb52

— Canal Newells (@CanalNewells) 4 septembre 2016
Ce à quoi le principal intéressé a répondu : "Oui, j'aimerais beaucoup. C'est quelque chose qui m'a toujours travaillé parce que c'était mon rêve de gosse de jouer ici. Et puis, ma vie a complètement changé et m'a entraîné ailleurs. Mais je ne regrette rien. C'est quelque chose qui est toujours en moi et je veux venir jouer en argentine à Newell's, l'endroit où j'ai grandi." Et pour donner encore plus de consistance au rêve et y faire participer les hinchas rosarinos, une date a été fixée : 2018, après le Mondial russe.

Coutume ancestrale


Plus qu'un effet de mode, le retour au pays est une vraie institution. Pour Esteban Bekerman, historien, c'est une coutume qui est aussi vieille que le football argentin : "En 1913, déjà, Octavio Boglietti, qui est né à Córdoba et qui a joué là-bas, est allé en Europe à la Juventus, pour ensuite revenir au pays, où il a rejoué et est même devenu président du club

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant