Messi marche sur Munich et ouvre la marche vers Berlin

le
0

Dans le sommet des sommets, quoi de plus logique de voir le plus grand joueur surgir ? Lionel Messi a changé le cours d'un Barça-Bayern d'un doublé dont lui seul à le secret. 3-0 à l'arrivée.


Barça - B. Munich
(3-0)

L. Messi (76'), L. Messi (79'), Neymar (93') pour FC Barcelone


Malgré une saison qu'il va sûrement finir à 60 buts, Lionel Messi savait, ces derniers temps, qu'il n'était plus regardé avec les mêmes yeux qu'il y a quelques années par le monde entier. Autrefois roi incontesté du football, génie universel, il a connu des blessures, des coups de gueule envers son entraîneurs et des caprices, qui ont amené une partie des fans sur la planète à s'intéresser à l'autre phénomène de foire, Cristiano Ronaldo. Revenu au top cette saison, Messi était englobé dans un package avec Neymar et Luis Suarez. Mais après ce match contre le Bayern, il ne peut plus se cacher : non, il ne passera pas saison à enfiler des pions face à Vigo et Cordoba. Dans un match au sommet comme celui de ce soir, c'est à nouveau lui, et lui seul, qui change la donne. D'ailleurs, le score serait sûrement l'exact inverse s'il avait porté le maillot du Bayern. À 3-0, il n'y aura peut-être pas de match retour, mais la première manche est déjà rentrée dans l'histoire. Quel match !
Manuel Neuer imperturbable
Si le onze catalan est connu depuis belle lurette, Guardiola s'offre deux petites surprises au coup d'envoi. Pas de Dante, mais Benatia en défense centrale, et surtout pas de Götze, mais Thiago Alcantara sur le côté gauche. Peut-être que, la veille, le match de Morata contre son ancien club a joué. Toujours est-il que Pep a bien retenu les leçons de la demie contre le Real l'an dernier. Plus question de se renier, avec une défense plutôt haute. Un acte courageux car le Barça décide d'attaquer directement la carotide adverse avec un puissant pressing. Rakitic rentre un petit pont sur Schweinsteiger pour jouer sur l'affect. Mais ça ne prend pas. À l'image de Neuer, absolument pas perturbé lors de son premier face-à-face avec Suarez. Il en gagnera un autre sur une reprise opportuniste de Dani Alves. De quoi maintenir son équipe à flot, qui aurait pu faire le coup parfait avec une belle occase que ne…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant