Messages privés publiés sur les profils : Facebook dément

le
0
En dépit des nombreux témoignages d'internautes et de journalistes de plusieurs médias, dont Le Figaro , Facebook nie avoir divulgué par erreur des messages personnels.

Panique générale sur Facebook. Certains utilisateurs du réseau social disent voir des messages privés ou des extraits de conversations issus de chats, échangés avant 2009, publiés sur leur profil. C'est le journal Metro qui a fait cette révélation lundi après-midi, bientôt relayé par de nombreux médias, dont Le Figaro. Plusieurs journalistes du Figaro, mais aussi des rédacteurs du Huffington Post, du Monde, de Slate ou du site spécialisé Techcrunch, trouvent alors dans leur journal (Timeline) des messages qui semblent effectivement issus de conversations privées, sans qu'il soit possible d'en apporter la preuve formelle.

Il faudrait pour cela avoir la trace de la notification par email émanant de Facebook avec comme objet «XX sent you a message» et non «XX posted on your wall» (à l'époque, Facebook n'existait qu'en anglais). Mais rares sont les utilisateurs à avoir gardé ces notifications vieilles de plusieurs années.

Selon les différents témoignages recensé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant