Mes charnières bien-aimées

le
0
Mes charnières bien-aimées
Mes charnières bien-aimées

Impériales ce dimanche soir, les charnières Toulalan-Wallace et Marquinhos-Thiago Silva ont tenu les attaques adverses en respect. Au final, seul Javier Pastore aura réussi à dynamiter une rencontre finalement décevante.

AS Monaco
Subaši? (7) : L'homme au maillot vert est aussi à l'aise face aux émeutes parisiennes que devant un parterre de personnalités européennes. Danijel Cohn-Bendit.

Kurzawa (6) : Depuis le match des Espoirs face à la Suède, on dit de lui qu'il est un gosse arrogant. Son hommage capillaire à Wagneau Eloi prouve qu'il respecte les anciens.

Toulalan (7) : Très bon match de Loïc Perrin.

Wallace (7,5) : La dernière fois qu'un Wallace a fait autant de victimes dans sa surface, c'était à Detroit et avec une énorme touffe de cheveux sur la tête. Une pensée pour toi, Big Ben.

Touré (4,5) : Épatant face à Monaco, le jeunot n'avait pas la caisse ce soir et a été remplacé par Nabil Dirar. Alpapy Touré.

Kondogbia (6,5) : Ce dimanche, pour Monaco, la seule chance de marquer était la frappe déviée. La seule mission que le Kondog n'a pas réussi ce soir.

Fabinho (4) : Fabio Henrique Tavares. Soit un jumeau-de, un ancien défenseur-caravane de Bordeaux et un rôle de Titoff. Pas étonnant que ce soit compliqué ce dimanche.

Ferreira Carrasco (4,5) : L'allégorie de Montpellier: beaucoup de talent et du déchet à en remplir des bennes par dizaines. Remplacé par Matheus, qui a déjà plus joué que Dória en Ligue 1.

Moutinho (4) : On a retrouvé le Moutinho Ligue 1. Vivement le match retour face à Arsenal.

Bernardo Silva (5,5) : En face, il y avait Bernardo Mendy, aka Gregory van der Wiel. Pas jaloux qu'on lui vole la vedette, Silva a joué son jeu et en a emmerdé plus d'un avec son profil fou de technicien-bagarreur.

Martial (5) : Du talent à revendre mais aucune occasion à se mettre sous la dent. Remplacé par Berbatov qui a également commencé son échauffement en vue de la Ligue des champions.
Paris Saint-Germain
Sirigu (5) : Occupé à temps partiel. Un chômeur de catégorie B et C.

Maxwell (6) : Impassable, impassible. Lucas Digne a plus de chance de gagner le concours du plus beau nez que de lui piquer sa place.

Marquinhos (7) : Arsenal avait Mertesacker, Paris a Marquinhos. De quoi arrêter la hype autour de Martial.

Thiago Silva (7) : Son association avec le petit marquis a été d'une solidité extrême. Car...





























Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant