Merkel vole au secours du président Wulff

le
0
Le premier personnage de l'État est fragilisé par ses liens avec un riche industriel.

Mis en cause pour avoir souscrit un crédit privé auprès de l'épouse d'un ami industriel, Christian Wulff est sorti de son mutisme. Le président de la République fédérale allemande a reconnu jeudi avoir «commis une faute» et espère ainsi faire retomber la pression, alors que ses amis de la CDU, le parti conservateur de la chancelière, s'inquiètent du tourbillon médiatique provoqué par l'affaire. Angela Merkel est intervenue pour voler au secours de son allié. Selon le quotidien populaire Bild, le couple présidentiel a bénéficié d'un prêt de 500.000 euros de la part de la femme de l'homme d'affaires Egon Geerkens, un chef d'entreprise d'Osnabrück (nord-ouest), alors que Wulff était ministre-président de Basse-Saxe. En février 2010, quatre mois avant qu'il ne devienne président, Wulff avait déjà dû s'expliquer sur ses liens avec cet industriel, un ami de longue date chez lequel il avait passé ses vacances de Noël 2009, dans une propriété de Floride. Le s

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant