Merkel veut un droit de veto de l'UE sur les budgets nationaux

le
1
Pour la chancelière allemande, cette prérogative devrait être confiée, à Bruxelles, au commissaire des Affaires économiques.

L'Union européenne doit avoir des pouvoirs d'intervention clairement définis pour réagir lorsqu'un Etat membre viole les règles budgétaires communes, a déclaré jeudi la chancelière Angela Merkel, à quelques heures du sommet européen à Bruxelles.

Dans un discours au Bundestag, la chambre des députés allemande, elle a aussi écarté la possibilité de mettre rapidement en place une union bancaire. Angela Merkel s'est ouvertement positionnée contre le président François Hollande et d'autres dirigeants européens qui sont réticents à céder à l'Europe un droit de regard sur leur politique budgétaire et veulent voir la Banque centrale européenne devenir d'ici la fin de l'année le superviseur bancaire.

«Nous avons fait beaucoup de progrès dans le renforcement de la discipline budgétaire grâce au pacte budgétaire, mais nous pensons - nous, c'est-à-dire l'ensemble du gouvernement allemand - qu'il faudrait aller plus loin en conférant à l'Europe de réels droits d'

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8334029 le jeudi 18 oct 2012 à 16:18

    Merkel a totalement raison et la politique de facilité faite actuellement par Hollande ( Impôts cassant la croissance et aucune réforme de structure) l'oblige à demander ce controle.. En aucun cas des réformes de structures sont contraires à la croissance; AU CONTRAIRE... MAIS LE SeRIEUX TOUCHERAIT SURTOUT DES ELECTEURS PS