Merkel veut sauver sa révolution énergétique

le
0
La chancelière allemande tente de sortir de l'enlisement son plan de sortie du nucléaire.

De notre correspondant à Berlin

Dès le lendemain de la catastrophe de Fukushima, Angela Merkel avait pris acte de l'onde de choc en annonçant une véritable révolution énergétique en Allemagne. Critiquée par ses voisins européens, l'Allemagne voulait être un modèle de sortie du nucléaire. Quatorze mois plus tard, la chancelière allemande tente de reprendre la main pour sauver de l'enlisement sa transition énergétique: le lancement réussi du projet phare de son mandat sera déterminant pour son éventuelle réélection à la chancellerie en septembre 2013.

«La transition énergétique (Energiewende) est-elle encore à portée de main? s'interrogeait récemment le quotidien conservateur Bild. L'objectif visant à porter la part des énergies renouvelables à 40 % d'ici 2022, après l'arrêt de la dernière centrale nucléaire, semble inatteignable.» Les consommateurs redoutent une explosion des prix de l'électricité. L'expansion du réseau électrique allemand, rendu

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant