Merkel veut empêcher la démobilisation de son camp

le
0
Le camp de la chancelière agite la menace d'une coalition « rouge rouge verte » pour exhorter ses partisans à se rendre aux urnes.

Attention «aux réveils difficiles». C'est Angela Merkel qui le dit. À deux semaines des élections, la chancelière a mis en garde, dimanche à Düsseldorf devant près de 7 000 militants, ses supporteurs qui croient le scrutin déjà joué. Ils prennent le risque «de se réveiller avec une coalition rouge rouge verte», a-t-elle prévenu pour effrayer son camp avec la perspective d'une alliance de toute la gauche.

Ultrafavorite depuis plusieurs mois, Merkel semblait intouchable. Mais les électeurs commencent seulement à s'intéresser à la campagne. «40 % d'entre eux prennent leur décision dans les deux dernières semaines», assure Claudia Roth, l'une des dirigeantes des Verts. À gauche, on veut croire qu'un nouveau rapport de force est possible. «Nous entrons dans une phase où l'on s'attachera plus aux problèmes de fond qu'à la forme. N...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant