Merkel veut dissiper les "illusions" britanniques sur le Brexit

le
1
 (Ajoute commentaires) 
    BERLIN, 27 avril (Reuters) - Angela Merkel a conseillé jeudi 
aux Britanniques de ne pas croire qu'ils pourront négocier un 
accord sur leur future relation avec l'Union européenne sans 
avoir conclu au préalable un accord de sortie du bloc.  
    "Nous ne pourrons élaborer un accord sur la future relation 
avec la Grande-Bretagne que lorsque toutes les questions sur la 
sortie auront été clarifiées de manière satisfaisante", a 
déclaré la chancelière allemande devant le Bundestag, à deux 
jours d'un Conseil européen extraordinaire consacré au Brexit. 
    "Une tierce partie, ce que sera la Grande-Bretagne, ne peut 
pas avoir et n'aura pas à sa disposition les mêmes droits (...) 
que les membres de l'Union européenne", a-t-elle ajouté.  
    "Je dois le dire ici clairement car j'ai le sentiment que 
certaines personnes en Grande-Bretagne ont encore des illusions: 
ce serait du temps perdu", a poursuivi la chancelière, sous les 
applaudissements des députés.  
    Angela Merkel a déclaré que l'une des premières priorités 
serait de protéger les intérêts des ressortissants de l'UE 
installés au Royaume-Uni, parmi lesquels 100.000 Allemands.  
    Elle s'est déclarée prête à faire une "offre équitable" aux 
Britanniques en Allemagne si Londres fait de même.  
    La chancelière allemande a ajouté que les négociations 
s'annonçaient très difficiles, mais que l'UE était prête. 
    "En termes de contenu et d'organisation, nous sommes très 
bien préparés", a-t-elle dit. 
 
 (Madeline Chambers; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chomar il y a 8 mois

    BravoANGELA tous les europeens convaincu sont avec vous