Merkel, une "héroïne" pour le conseiller spécial de l'Onu aux migrations

le
2
    GENEVE, 5 février (Reuters) - Peter Sutherland, conseiller 
spécial de Ban Ki-moon pour les migrations, a déclaré vendredi 
qu'Angela Merkel était une "héroïne" pour avoir décidé par 
principe d'ouvrir les frontières allemandes aux réfugiés quand 
ses partenaires européens ne se montraient pas à la hauteur de 
la situation. 
    "A mon avis, Mme Merkel est une héroïne", a-t-il dit lors 
d'une conférence de presse à Genève. 
    La politique d'ouverture de la chancelière face à la plus 
grave crise migratoire qu'ait connue l'Europe depuis la fin de 
la Deuxième Guerre mondiale ne fait pas l'unanimité en 
Allemagne, où la cote de popularité de Merkel est tombée à un 
niveau inédit depuis quatre ans et demi. 
    "Elle savait que c'était une question de morale. Elle savait 
qu'elle allait s'exposer à des attaques politiques, que sa 
popularité serait touchée", a poursuivi Sutherland, ancien 
directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) 
passé par Goldman Sachs. 
    Le représentant spécial du secrétaire général des Nations 
unies a également salué l'attitude de la Suède. 
    En revanche, a-t-il poursuivi, les autres pays européens 
n'ont accueilli qu'un nombre "relativement minuscule" de 
demandeurs d'asile. "Certains pays ont dit qu'ils 
n'accueilleraient que des réfugiés chrétiens. Dans quel siècle 
vivent-ils ? Et qu'en est-il des concepts de dignité de la 
personne humaine et d'égalité entre les hommes ?", a-t-il 
déploré. 
    Sutherland s'en est également pris aux médias, affirmant aux 
journalistes présents à Genève que les responsables politiques 
étaient influencés par "leurs propriétaires, la presse" et la 
manière dont ils présentent les migrants. 
    "Les preuves sont irréfutables: les migrants en général, et 
dans chaque pays d'Europe, génèrent plus de contributions 
fiscales qu'ils ne bénéficient de prestations. Leurs taux de 
chômage est plus faible et ils ont en général plus d'intérêt 
dans l'éducation", a-t-il dit. 
 
 (Tom Miles; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mark92 il y a 10 mois

    POUR RIRE: "ancien directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) passé par Goldman Sachs". Encore un planqué dans son petit bureau, déconnecté de la réalité.Il devrait venir à Calais.

  • mark92 il y a 10 mois

    Il devrait demander l'avis des Allemands et des 500 femmes violées à Cologne.