Merkel s'inquiète de la poussée des extrêmes

le
1
La chancelière allemande veut encore croire aux chances du président sortant.

Les Allemands se sont réveillés avec une sorte de «gueule de bois» au lendemain du premier tour de l'élection présidentielle française.

Les scores des deux candidats qualifiés pour le second tour du scrutin ont été quelque peu éclipsés par la percée des extrêmes. Vacciné par son double passé nazi et communiste contre le vote aux extrêmes, l'Allemagne condamne la performance du Front national chez son voisin le plus proche. Mais aussi de celle du Front de gauche.

Angela Merkel juge «préoccupant» le score de l'extrême droite en France, a déclaré un porte-parole du gouvernement allemand lundi. «Ce haut score est préoccupant, mais je suppose que cela va se régler au deuxième tour», a-t-il dit, questionné sur le score historique de 18% atteint dimanche par le FN. «Nous savons que le vote FN est un vote protestataire de frustration, plus que d'adhésion, décrypte le député conservateur Andreas Schockenhoff, président du groupe d'amitié franco-allemand au Bund

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4958114 le mardi 24 avr 2012 à 11:37

    La chancelière allemande veut encore croire aux chances du président sortant bien sur elle le mène par le bout du nez avec hollande il faudras revoir quelques traités européen