Merkel remet la main sur le volant européen

le
0
Dès le premier sommet européen de son nouveau mandat, la chancelière a appelé les Vingt-Huit à céder plus de souveraineté.

Angela Merkel a de nouveau la main sur le volant, et personne ne devait en douter au premier sommet européen de son nouveau mandat. Pour le bien commun, les Vingt-Huit - présidents et premiers ministres de l'euro en tête - doivent se préparer à céder encore de leur souveraineté. Le remède de la chancelière est familier: ce sera plus de contrôles et, dit-elle, «plus d'Europe».

Le message, lancé depuis Bundestag à la première heure, pourrait tomber à pic. Avec l'union bancaire, l'UE vient de réussir ce que le commissaire Michel Barnier salue comme un véritable «saut fédéral». La chancelière embraye et fixe l'objectif: un changement du traité de Lisbonne pour une surveillance accrue des politiques et des réformes nationales. Elle admet que «ce sera difficile». Mais a quatre ans devant elle.

À Bruxelles, Angela Merkel, souriante, a...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant