Merkel prudente quant aux chances d'un accord sur l'Ukraine

le
0

BERLIN, 6 février (Reuters) - Angela Merkel s'est montrée prudente sur la possibilité de parvenir à des avancées lors de la rencontre qu'elle doit avoir vendredi à Moscou en compagnie de François Hollande avec Vladimir Poutine en vue de résoudre la crise ukrainienne. La chancelière allemande a reconnu qu'il n'était pas certain que l'initiative diplomatique qu'elle a prise avec le président français puisse déboucher sur un cessez-le-feu au moment où les séparatistes pro-russes poussent leur avantage militaire dans la région du Donbass. "Il est impossible de dire si, au cours de ces discussions, nous parviendrons à établir un cessez-le-feu, nous ne savons pas s'il sera établi aujourd'hui ou si de nouvelles négociations seront éventuellement nécessaires", a dit Angela Merkel. "Nous ne savons pas si ces discussions à Moscou seront de courte ou de longue durée ou si ce sera les dernières négociations", a-t-elle poursuivi. "Nous ne pouvons faire que ce qui est en notre pouvoir pour résoudre ce conflit et en particulier mettre fin au bain de sang", a-t-elle encore dit. La chef du gouvernement allemand a par ailleurs répété que la diplomatie demeurait le seul moyen de résoudre la crise ukrainienne et qu'une solution devait tenir compte du protocole conclu le 5 septembre à Minsk en Biélorussie et jamais mis en oeuvre. (Madeline Chambers; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant