Merkel prône une réponse européenne à la question des réfugiés

le
3

BERLIN, 7 septembre (Reuters) - Angela Merkel s'est félicitée lundi de l'attitude de l'Allemagne en matière d'accueil des réfugiés tout en soulignant que la décision de son gouvernement d'ouvrir largement ses frontières aux réfugiés étaient temporaire après l'arrivée ce week-end de 20.000 personnes dans le pays. L'arrivée de milliers de réfugiées a permis de dresser de l'Allemagne un tableau "qui peut nous rendre fiers de notre pays", a déclaré la chancelière allemande lors d'une conférence de presse avec le vice-chancelier Sigmar Gabriel. Les deux dirigeants ont toutefois noté que l'accueil des réfugiés ne pouvait être à la charge de quelques pays européens seulement et tous deux ont appelé à une solution européenne en la matière. La chancelière a notamment prôné une réponse européenne renforcée, des lieux d'accueil spécifique pour le traitement des réfugiés et annoncé son intention de travailler à une politique européenne commune en matière de droit d'asile dans les prochaines années. (Paul Carrel; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4709037 le lundi 7 sept 2015 à 12:21

    l'Allemagne a le droit de faire ce qu'elle veut mais ne peut imposer aux autres pays les conséquences de ses propres actes certains contraires au droit européen (règle de Dublin notamment).

  • wanda6 le lundi 7 sept 2015 à 11:33

    [...] Parce que quelques heures après la folie émotionnelle, la sœur du père a parlé : la famille vivait depuis trois ans en Turquie, et envisageait de rejoindre le Canada. C’est finalement l’Europe qui a été choisie, pour une vulgaire question de soins dentaires dont le père avait besoin. La culpabilisation peut s’arrêter là : l’homme ne fuyait plus un pays en guerre."

  • wanda6 le lundi 7 sept 2015 à 11:33

    http://rutube.ru/video/fa14db4c7207f0666f30c2306fbaba89/?ref=logo