Merkel prie le Japon de revenir sur son passé militariste

le
0

TOKYO, 9 mars (Reuters) - La chancelière allemande a invité lundi le Japon à dresser le bilan de son passé militariste, tout en estimant que les pays voisins avaient aussi un rôle à jouer dans le processus de réconciliation. Angela Merkel s'exprimait à son arrivée dans l'archipel, dont le premier ministre Shinzo Abe s'apprête à communiquer sur le sujet dans le perspective du 70e anniversaire de la capitulation. Les crimes commis par les troupes impérialistes pendant la Seconde guerre mondiale continuent à empoisonner les relations avec la Chine et la Corée du Sud, dont les autorités seront très attentives aux propos du chef du gouvernement. Son communiqué est également très attendu aux Etats-Unis. Shinzo Abe a l'intention d'exprimer des remords au nom de son pays et de reprendre à son compte les excuses formulées par ses prédécesseurs, en particulier celles que Tomiichi Murayama a présentées en 1995. Dans le discours prononcé à son arrivée, Angela Merkel, qui ne s'était pas rendue au Japon depuis 2008, a évoqué les propos tenus en 1985 par le président allemand Richard von Wiezsäcker, selon lequel ceux qui ferment les yeux sur le passé "s'aveuglent pour l'avenir". Interrogée sur la réconciliation avec les pays occupés par l'Allemagne nazie, la chancelière a répondu: "Sans de grands gestes de nos voisins, cela n'aurait pas été possible (...), mais il y avait en Allemagne une volonté d'appeler les choses par leur nom". (Andreas Rinke, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant