Merkel pourrait annoncer sa candidature dimanche devant la presse

le
1
    BERLIN, 18 novembre (Reuters) - La chancelière allemande 
Angela Merkel va tenir une conférence de presse dimanche soir, a 
annoncé vendredi son parti chrétien-démocrate (CDU), et elle 
pourrait annoncer à cette occasion qu'elle sera candidate à un 
quatrième mandat l'an prochain. 
    Au pouvoir de 2005, Angela Merkel a toujours dit qu'elle 
ferait part de sa décision "au moment opportun". 
    Après avoir géré la crise financière de 2008 et l'afflux de 
migrants l'an dernier, la chancelière sera confrontée à de 
nouveaux défis si elle décroche un nouveau mandat, à commencer 
par les relations avec les Etats-Unis, dont le président élu 
Donald Trump a affiché des positions opposées aux siennes sur le 
libre-échange, l'interventionnisme russe ou l'immigration. 
    Malgré la baisse de popularité d'Angela Merkel depuis la 
crise des migrants et plusieurs revers électoraux, la CDU reste 
en tête des sondages d'opinion en vue des législatives de l'an 
prochain.  
    Le dernier en date, publié jeudi par la chaîne ARD, accorde 
au parti de la chancelière 32% des intentions de vote, devant le 
parti social-démocrate (SPD) avec lequel elle forme la coalition 
actuelle, à 23%, et le parti anti-immigration AfD, à 12%. 
    L'entourage d'Angela Merkel, 62 ans, a laissé entendre 
qu'elle serait bien candidate à sa propre succession et un élu 
conservateur a déclaré la semaine dernière à CNN qu'elle 
briguerait certainement un nouveau mandat. 
    La direction de la CDU se réunira dimanche et lundi à Berlin 
pour préparer la conférence annuelle du parti le mois prochain. 
Il y sera notamment question de baisses d'impôts et de sécurité 
après les attentats islamistes de l'été dernier. 
 
 (Andreas Rinke et Paul Carrel; Tangi Salaün pour le service 
français) 
 )
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • janaliz il y a 4 mois

    Ce qui avec Fillon pourrait faire un tandem magnifique pour relancer l'Europe sur les plans économiques et diplomatiques, plans sur lesquels nous sommes désormais inexistants !