Merkel ne veut pas d'un salaire minimum généralisé

le
0
Dans une interview au quotidien Bild, la chancelière allemande considère qu'un salaire minimum obligatoire dans tous les secteurs serait un facteur contribuant à fabriquer des chômeurs en Europe.

De notre correspondant à Berlin

La chancelière allemande rejette l'idée d'un smic à la française. Pour Angela Merkel, qui prône l'adoption en Allemagne d'un salaire horaire minimum négocié par branche industrielle, le salaire plancher généralisé serait un facteur contribuant à fabriquer des chômeurs en Europe, en raison d'un manque de souplesse.

La chancelière qui se pose en défenseur de l'emploi en Allemagne, voit dans le salaire minimum généralisée dont l'Allemagne est dépourvue, la «raison» expliquant que «de nombreux pays en Europe ont un taux de chômage bien plus élevé que chez nous, du fait que les salaires et le rendement ne sont pas en rapport».

Dans une interview au quotidien Bild, Merkel s'est dite strictement opposée à «...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant