«Merkel n'embrasse pas n'importe qui»

le
1
Au lendemain du premier rendez-vous entre la chancelière et le président français, la presse allemande souligne que les deux responsables sont condamnés à s'entendre malgré de sérieuses divergences.

Correspondant à Berlin

«Angela Merkel n'embrasse pas n'importe qui.» Le commentateur de la chaîne publique allemande ARD souligne que le coup de foudre essuyé par l'avion de François Hollande pour sa première visite officielle à Berlin ne signalait pas la naissance d'une «idylle au premier regard pour ce jeune couple».

Cependant, après avoir échangé une franche poignée de main, le président français et la chancelière allemande ont montré, mardi, qu'ils ont conscience d'être «condamnés à s'entendre», jugent les médias allemands, unanimes. Avant de s'apprivoiser progressivement, l'exercice consistait avant tout, pour cette première rencontre, à apprendre à se connaître.

À l'instar de la presse allemande, le Spiegel souligne que la chancelière «a dû pousser doucement» le président sur le tapis rouge de la cour d'honneur pour le faire avancer sur le bon chemin. Hollande ne s'est pourtant pas laissé bousculer sur le fond. Car «c'est un président qui est ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Ross007 le mercredi 16 mai 2012 à 13:55

    Alors M. Figaro, pensez à utiliser un correcteur orthographique çà nous éviterait une "escalope de veau pannée"