Merkel m'a jeté en pâture à Erdogan, dit l'humoriste Böhmermann

le
1
    BERLIN, 3 mai (Reuters) - L'humoriste contre qui la justice 
allemande a ouvert une enquête pour insulte envers le président 
turc Tayyip Erdogan accuse Angela Merkel de l'avoir "découpé en 
tranches" et servi à un despote, dans un entretien à paraître 
mercredi. 
    Jan Böhmermann reproche à la chancelière d'avoir autorisé à 
la mi-avril le parquet à engager des poursuites à son encontre 
pour avoir lu à la télévision publique ZDF un poème satirique 
émaillé d'allusions sexuelles à l'encontre du président Erdogan. 
    "La chancelière ne devrait pas transiger lorsqu'il s'agit de 
liberté d'opinion", déclare-t-il dans une interview au quotidien 
Die Zeit, sa première réaction publique depuis la décision du 
gouvernement. 
    "Au lieu de cela, elle m'a découpé en tranches et servi pour 
le thé à un despote totalement à cran qui m'a transformé en Ai 
Weiwei allemand", ajoute-t-il, par allusion au célèbre artiste 
dissident chinois.  
    Selon le code pénal allemand, c'est au gouvernement qu'il 
revenait d'autoriser ou non le parquet à lancer des poursuites 
pour injures à l'encontre des représentants d'un Etat étranger, 
un délit passible de trois ans de prison. 
    D'où l'embarras du gouvernement allemand, soucieux à la fois 
de ménager la Turquie sur laquelle il compte pour freiner le 
flux de migrants et réfugiés vers son territoire, et de défendre 
la liberté de création et d'expression. 
    On ignore quand le parquet de Mayence, qui est saisi de 
l'affaire, annoncera sa décision de renvoyer ou non Jan 
Böhmermann devant un tribunal.  
 
 (Thorsten Severin; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M9425023 il y a 10 mois

    Le parquet de Mayence est débordé...