Merkel-La crise des réfugiés, défi aussi grand que la réunification

le
1

BERLIN, 31 août (Reuters) - Angela Merkel a comparé le défi que pose à l'Allemagne l'afflux de réfugiés à celui qu'a constitué pour elle voici 25 ans la réunification, et elle a appelé ses concitoyens à faire preuve de patience, de souplesse et d'esprit d'ouverture. Lors d'une conférence de presse d'une heure trente à Berlin, lors de laquelle elle s'est prêtée au jeu des questions-réponses sur une série de sujets allant de la zone euro à l'Ukraine et à l'Iran, la chancelière fédérale a estimé que la crise des migrants était un "énorme défi national" qui allait durer des années. Son gouvernement a dit s'attendre à 800.000 demandes d'asile en Allemagne cette année, soit près de quatre fois plus que l'année dernière et beaucoup plus que tout autre pays européen. "Dans de nombreux cas, nous avons montré que nous étions en mesure de faire face aux situations", a dit la chancelière en citant la crise financière mondiale, la sortie du nucléaire civil et la réunification allemande. "Nous sommes placés aujourd'hui devant un défi du même genre". "La minutie des Allemands est grande. Mais ce dont nous avons besoin aujourd'hui, c'est de souplesse", a-t-elle ajouté. Elle a estimé d'autre part que si l'Union européenne n'était pas en mesure de s'entendre sur une répartition juste des réfugiés, l'espace Schengen serait remis en question. "Si nous ne réussissons pas à répartir de manière juste les réfugiés, il est évident que la question de l'espace Schengen sera à l'ordre du jour pour beaucoup", a-t-elle déclaré lors de cette conférence de presse. (Noah Barkin et Josie Le Blond; Eric Faye pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4709037 le lundi 31 aout 2015 à 17:50

    800 000 demandeurs d'asile en 2015, combien ensuite en 2016, 2017, 2018 etc ? Mme Merkel y pense-t'elle en disant que l'Allemagne peut traiter le sujet et qu'il suffit de répartir les demandeurs en EU ? qui si le flot des migrants ne se tarit pas ? dire qu'il suffit de répartir n'est pas crédible.